Apple : le mauvais perdant pris en flagrant délit

Publié le 23 novembre 2012 par la Rédaction dans la catégorie Entreprise

La guerre des brevets fait rage depuis de nombreuses années entre les fabricants électroniques et plus particulièrement les fabricants informatiques et de smartphones. Apple, Microsoft, Samsung et HTC sont régulièrement sujets à des attaques de la part de leurs concurrents mais n’hésitent pas à lancer des contre-offensives menant à des litiges, des interdictions de vente et des procès mais également à des accords cachés comme ce fut récemment le cas entre HTC et Apple.

L’un des derniers procès en date voyait s’affronter Apple et Samsung dans une affaire de viol de brevet par Samsung. Toutefois la cour de justice britannique en a décidé autrement et a déclaré qu’il n’y avait pas lieu de considérer que Samsung avait violé un quelconque brevet d’Apple. La marque à la pomme a alors été condamnée, entre autres, à afficher sur son site internet britannique des excuses envers la marque coréenne. Appréciant peu cette sanction, la condamnant à afficher sa défaite aux yeux de ses clients, Apple a fait tout son possible pour cacher au maximum l’information.

Dans un premier temps, celle-ci était affichée en touts petits caractères, peu lisibles, puis, la cour de justice britannique ayant précisé sa demande en fixant une taille de police minimum, on constate à présent sur le site britannique de la marque qu’il est nécessaire de faire défiler la page vers le bas pour voir s’afficher l’information, que peu d’utilisateurs remarquent ainsi. Apple ne semble pas accepter sa défaite.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un commentaire

porno porno izle türk porno