Le bois de chauffage, l’énergie la plus utilisée à Paris

Publié le 12 mars 2013 par la Rédaction dans la catégorie Actualités

Les professionnels du secteur annoncent une hausse de 30 % de la demande cette année marquant un véritable engouement pour cette façon de se chauffer. Les cheminées n’ont donc jamais eu autant de succès et ceci s’explique par plusieurs éléments.

L’évolution des modes de consommation

Longtemps interdits, les feux de cheminée sont de nouveau autorisés dans la capitale française à condition qu’ils ne gênent pas le voisinage et qu’il ne corresponde pas au seul mode de chauffage. Ayant pris connaissance de cette autorisation, de nombreux parisiens auraient donc préféré le bois à toute autre forme de chauffage.

De ce fait, les clients sont retournés avec plaisir à cette source d’énergie traditionnelle qui avait vu le jour au 19e siècle. Il est donc possible de profiter de ses bienfaits même dans notre siècle puisque l’utilisation de bois de chauffage est très simple.

En effet, avec l’arrivée des énergies renouvelables, on a pu privilégier des éléments plus naturels qui correspondent davantage à l’état d’esprit de nombreux acheteurs. Ils ont l’impression de participer à un processus écologique en choisissant ce mode de chauffage par rapport à un autre qui aura l’inconvénient d’être trop polluant.

La hausse des prix

Devant la flambée des prix des autres modes de chauffage, les consommateurs se tournent alors très logiquement vers celle qui reste la moins chère. Les bûches de bois de chauffage à Paris représentent une alternative intéressante car elles permettent de couvrir tous les besoins sans se ruiner. Il est alors très facile de pallier à ce besoin et passer un hiver confortable dans la chaleur agréable de son habitation.

On note en effet que le prix du fioul est deux fois plus élevé que celui du bois et la seconde solution sera donc logiquement préférée afin de faire de belles économies. Même si le prix du bois augmentait, la différence entre les deux jouerait toujours en la faveur du bois de chauffage et les consommateurs ont bien compris cette situation.

Le gaz de son côté est 30% plus cher que le bois de chauffage et de nouvelles hausses tarifaires ont été annoncées ce qui laisse penser que l’écart va encore se creuser entre les deux énergies. Ses constatations expliquent donc facilement que les parisiens soient de plus en plus nombreux à se tourner vers cette énergie très économique et qui est donc accessible à tous sans trop peser sur le budget des ménages.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un commentaire

porno porno izle türk porno