Japon : les collines en fleurs du Chichibu


Warning: Use of undefined constant woothemes - assumed 'woothemes' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/oglinksc/domains/atous.org/public_html/wp-content/themes/atous/single.php on line 9
Publié le 23 juin 2018
Warning: Use of undefined constant woothemes - assumed 'woothemes' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/oglinksc/domains/atous.org/public_html/wp-content/themes/atous/single.php on line 9
par la Rédaction dans la catégorie Actualités

Chaque année au printemps, de mi-avril à fin mai, on assiste à un paysage hors pair à Chichibu au pays du Soleil-Levant. Outre la « sakura » qui correspond à l’époque de floraison des cerisiers, la tradition des « shibazakura » envahissent les parterres des parcs. Un terme qui désigne littéralement cerisiers-pelouses. Des nuances dans un camaïeu de rose s’étalent sur de grands espaces pour recouvrir les rues, les collines, les jardins et les parcs.

Un somptueux parterre de fleurs à deux pas de Tokyo

Parterre de fleurs

Situés à deux pas de Tokyo, les champs des fleurs du Chichibu deviennent un lieu spectaculaire à la saison printanière.Si vous souhaitiez vivre l’expérience au cœur de l’archipel, il faut suivre les Tokyoïtes et prendre le train depuis la gare d’Ikebukuro en direction de Chichibu. En empruntant la ligne ferroviaire, vous mettez un peu plus d’une heure pour accéder à ce bout de paradis, bucolique.

Une bourgade hors du temps

Chichibu, une bourgade hors du temps

Les habitants locaux aiment s’y rendre en cette occasion. La cité regroupe des maisons traditionnelles aux parois en papier, avoisinant des temples en bois rouge vif et des immeubles plus modernes. La bourgade nous transporte dans une époque lointaine et dans la nature. Cette dernière nous rappelle notamment les adeptes du shintoïsme, soit, la religion la plus archaïque du Japon basée sur l’animisme. Le sanctuaire Chichibu-jinja situé à dix minutes de la gare en témoigne. C’est en quelque sorte, un passage obligé dès la descente du train.

Le parc de Chichibu, un endroit qui vaut le détour

Le parc de Chichibu

A peine mettez-vous les pieds en dehors du train, qu’un merveilleux paysage se dessine devant vous. Il s’agit du parc naturel national le plus proche de la capitale nipponne. A première vue, il évoque le patrimoine du Japon d’autrefois et l’esprit chaleureux des shitamachi, ces petits gens ruraux et souriants.Au-delà de cet aspect botanique, le parc naturel du Chichibu Tama-Kai serait associé à un symbolique. Celui de la renaissance célébré dans l’archipel depuis des siècles. Une tradition, qui aujourd’hui se perpétue, marquant la vie des Japonais.

Tout au long du trajet, vous pouvez observer des forêts de cèdres et d’érable entre les montagnes. Une région très agricole où les champs de fraises et de myrtilles alternent avec des parcelles de cerisiers et de pruniers. Les plantes en fleurs viennent amplifier la beauté du paysage, à savoir, camélias, azalées, rhododendrons. Leurs pétales qui explosentau printemps offrent des nuances de rose parfaitement agencées allant du blanc neige au magenta. Un immense tapis coloré où les tiges chargées de fleurs se courbent jusqu’au sol. Les images illustrent mieux ce spectacle unique.Une chose est sûre, les amateurs d’art de l’esthétique japonaise vont se régaler face aux collines en fleurs de Chichibu.

Que faire à Chichibu ?

la rivière de Nagatoro

Chichibu a bien plus à offrir que ce paysage archétypal. Parmi les attractions de cette bourgade, les loisirs alpins sont très prisés par les Tokyoïtes et les touristes en mal de nature. Les sommets de la chaîne de Kantô promettent de moment fort. Dans le Nord, la région de Nagatoro propose des séances de kayak. Les randonneurs pourront également explorer l’Oku-Chichibu.

Sinon, vous pouvez aussi partir à la rencontre de la déesse Kannon,déesse bouddhique de la miséricorde. Cette route sacrée relie 34 temples entre-eux sur un circuit complet de 100km. Sans oublier l’étape culinaire pour savourer la spécialité locale. Il s’agit du Waraji-katsudon, un bol de riz surmonté de porc pané en forme de sandale de pèlerin.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Warning: Use of undefined constant woothemes - assumed 'woothemes' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/oglinksc/domains/atous.org/public_html/wp-content/themes/atous/comments.php on line 123
Poster un commentaire

porno porno izle türk porno