Tout savoir sur la diversification alimentaire de bébé

Publié le 7 août 2018 dans Santé

diversification alimentaire 4 mois

Au cours des quatre premiers mois, le nourrisson sera un grand buveur de lait. Il n’est pas autorisé à consommer d’autres breuvages à part le lait maternel ou le lait en poudre maternisé. Après cette période, qui correspond au deuxième âge, la diversification alimentaire commence. On appelle la période comprise entre 4 et 6 mois, la fenêtre d’opportunité. Le tout petit va découvrir des saveurs qu’il n’a jamais connues auparavant.

A la découverte des saveurs

Au niveau de son développement psychomoteur, bébé commence à tenir correctement sa tête. Il sait porter les objets à sa bouche et s’assoit presque sans assistance. Son appareil digestif aussi se développe. Il est vrai que le lait renferme tous les nutriments nécessaires à sa croissance. Toutefois, lui donner autre chose lui permettre de découvrir de nouvelles choses en matière de goûts, de couleurs, de textures, d’odeurs et de sensations.

diversification alimentaire

La diversification alimentaire est une étape fondamentale. L’éducation au goût dure pendant 3 ans. Elle est d’une importance capitale chez les plus jeunes, car ils vont pouvoir se façonner un répertoire alimentaire. Dans cette phase de découverte, il convient d’installer confortablement pendant qu’il mange. Vous pouvez par exemple l’installer sur une chaise haute ergonomique pour qu’il puisse déguster ses repas en toute aisance.

Une diversification alimentaire progressive

La proposition des goûts doit se faire de manière progressive. L’appareil digestif de bébé n’est pas encore mature, ce qui le rend donc vulnérable. Dans un premier temps, le tout petit est censé apprécié tout ce qu’il goûte. Il appréhende tout ce qu’il mange au fil des dégustations. Vers son 18ème mois, il va rechigner certains aliments. Bébé va manifester ses préférences qui vont s’affiner en conséquence. Les parents doivent alors être très attentifs à ses réactions.

diversification alimentaire

Comment réagit le petit face à la nourriture ? En tout cas, il est déconseillé d’insister en cas de refus. Un blocage permanent risque de s’installer. Le mieux sera de reporter la proposition pour une autre fois. S’il s’agit d’un aliment santé comme les fruits et les yaourts, pensez à le proposer sous une autre forme. Par ailleurs, certains goûts des enfants se créent à cet âge.

Comment intégrer la nourriture dans l’alimentation de bébé ?

diversification alimentaire fruits

Chaque bébé évolue à son propre rythme. Pour démarrer en douceur, commencez par présenter des légumes en purée. Parmi les légumineux recommandés, vous aurez le choix entre la carotte, le potiron, le haricot vert et le petit pois. Si la transition se passe correctement, on peut prendre le relais avec les fruits, comme la banane, la pomme, la poire, le kiwi, l’abricot ou encore la fraise. Ils ont le point commun d’être doux et sucré. Ensuite, vous pouvez inclure les céréales infantiles dans l’alimentation de votre petit ange. Le but étant d’aider bébé à mémoriser les caractéristiques sensorielles de chaque aliment.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un commentaire

justo odio risus nec id, venenatis tristique in